République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

COUVERTURE MOBILE OUTRE-MER

L'Arcep étend son outil cartographique " Mon réseau mobile " à la France outre-mer 

Paris, le 10 juillet 2018

L'Arcep publie aujourd'hui, sur son site monreseaumobile.fr, les cartes de couverture et les résultats de qualité de service des opérateurs mobiles en outre-mer. Evoquée dans le " Livre Bleu " outre-mer remis au Président de la République le 28 juin 2018, cette publication permet aux consommateurs ultramarins de comparer les performances des opérateurs, et aux décideurs de poser un diagnostic sur l'état de la connectivité mobile de leur territoire. Les données sont disponibles en open data.

Un choc de transparence, au service de la couverture mobile en outre-mer

Après la métropole, monreseaumobile.fr, l'outil cartographique interactif de l'Arcep qui permet de comparer les opérateurs mobiles, est désormais disponible pour la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et La Réunion. Il inclut :

- des cartes de couverture des opérateurs, réalisées à partir de simulations numériques : ces cartes portent aussi bien sur les services voix et SMS que sur l'internet mobile. Elles différencient les zones de très bonne couverture, de bonne couverture, de couverture limitée, et celles où il n'y a pas de couverture, pour les services de voix et SMS.

- les mesures de qualité des services mobiles, effectuées sur le terrain entre avril et juin 2018 pour tester la qualité de service. Elles représentent plus de 350 000 mesures, sur plus de 15 000 km parcourus, sur la quasi-totalité des communes de ces territoires, et incluant, de manière inédite, les zones touristiques.

Avec ces données, l'Arcep entend informer le consommateur et stimuler les investissements des opérateurs pour accroitre encore la couverture mobile. Dans un objectif de régulation par la data, elle met aussi ces données à disposition en " open data " pour permettre de les utiliser largement et de les croiser pour créer de nouveaux services et comparateurs. Enfin, l'Arcep contribue aux communs en publiant en version bêta, les référentiels de bases de population de ces territoires, qui ont été constitués à partir des données disponibles, pour cette publication.

Des résultats traduisant un essor important de la 4G

La plupart des opérateurs mobiles ultramarins ont commencé à déployer la 4G dès l'attribution de leurs fréquences, en novembre 2016. Ils proposent, pour la plupart et sur la majorité des territoires, des taux élevés de couverture de population en 4G, au bénéfice de nombreux de leurs clients. A l'approche des échéances de leurs obligations de déploiement 4G prévues en novembre 2018, l'Arcep veillera à ce qu'ils poursuivent leurs déploiements.
S'agissant des résultats relatifs à la qualité de service, l'apport de la 4G est déterminant dans le niveau des résultats, et permet à certains opérateurs de faire la différence sur les services mobiles data qu'ils proposent à leurs clients. Ainsi, certains opérateurs offrent des niveaux de débit élevés, parfois plus que ceux relevés en métropole, ce qui a un effet direct sur la navigation web et la fluidité de l'expérience client.

  • en Guadeloupe, Orange et SFR ont largement déployé leurs réseaux 4G sur l'ensemble du territoire. Ils affichent en conséquence des taux de couverture 4G élevés, et ce au bénéfice de la qualité de service qu'ils proposent à leurs clients, en particulier s'agissant des débits moyens relevés ou des taux de chargement des pages web. Les opérateurs affichent également des résultats élevés en matière de services voix/SMS. Les autres opérateurs devraient déployer la 4G d'ici novembre 2018, date de leurs premières échéances.

  • en Martinique, Orange et SFR ont largement déployé leurs réseaux 4G sur l'ensemble du territoire. Ils affichent en conséquence des taux de couverture 4G élevés, et ce au bénéfice de la qualité de service qu'ils proposent à leurs clients, en particulier s'agissant des débits moyens relevés ou des taux de chargement des pages web. Les taux moyens mesurés pour ces deux opérateurs sont comparables à ceux mesurés dans l'hexagone en 2017. Les opérateurs affichent également des résultats élevés en matière de services voix/SMS. Les autres opérateurs devraient déployer la 4G d'ici novembre 2018, date de leurs premières échéances.

  • en Guyane, si Orange et SFR ont déployé de la 4G pour une grande partie de la population (plus de 80%), leurs résultats sont pénalisés par une couverture du territoire réduite, et en dessous de ce qui est mesuré dans les autres territoires. En particulier, la couverture mobile, aussi bien pour les services voix/SMS qu'internet mobile, des axes routiers mesurés (principalement RN1 et RN2) est faible, ce qui a pour conséquence des résultats de qualité de service nettement en retrait de ceux mesurés dans les autres territoires. Les autres opérateurs devraient déployer la 4G d'ici novembre 2018, date de leurs premières échéances.

  • à La Réunion, Free, Orange et SRR ont largement déployé leurs réseaux 4G sur l'ensemble du territoire, au bénéfice de leurs clients. Ils affichent donc des taux moyens de chargement des pages web élevés, y compris sur les routes mesurées, et proposent des débits moyens élevés à leurs clients. Les opérateurs affichent également des résultats élevés en matière de services voix/SMS. Les autres opérateurs devraient déployer la 4G d'ici novembre 2018, date de leurs premières échéances.

  • à Mayotte, Orange et SRR ont largement déployé leurs réseaux 4G sur l'ensemble du territoire, et affichent en conséquence des taux de couverture 4G élevés, et ce au bénéfice de la qualité de service qu'ils proposent à leurs clients, en particulier s'agissant des débits moyens relevés ou des taux de chargement des pages web. Les opérateurs affichent également des résultats élevés en matière de services voix/SMS. Les résultats sont toutefois en retrait par rapport à ce qui est mesuré à La Réunion. Les autres opérateurs devraient déployer la 4G d'ici novembre 2018, date de leurs premières échéances.

Il peut toutefois exister des différences significatives de qualité entre les opérateurs ou entre les territoires : l'Arcep invite chacun à les comparer sur monreseaumobile.fr, à consulter leurs résultats, en fonction de ses besoins et de son territoire.

Une présentation synthétique des résultats pour chaque territoire est proposée en annexe de ce communiqué.

Prochains chantiers :

- Enquête de qualité des services mobiles en métropole pour 2018 : publication en septembre 2018 ;
- Contrôle du respect des obligations de déploiement 4G en outre-mer à horizon novembre 2018 ;
- Enrichissement des cartes data, notamment grâce au crowdsourcing.

Monreseaumobile.fr, un outil de régulation par la data

Monreseaumobile.fr, l'outil cartographique interactif de l'Arcep permet de comparer les opérateurs mobiles, en apportant deux types d'informations complémentaires :

- les cartes de couverture des opérateurs, réalisées à partir de simulations numériques par les opérateurs, ces cartes donnent une information concernant l'ensemble du territoire mais présentent des visions nécessairement simplifiées et donc encore imparfaites de la réalité ;

- les mesures de qualité de service réalisées en conditions réelles par l'Arcep. Ces données reflètent la réalité du terrain, mais ne permettent pas, par nature, d'avoir une vision exhaustive du territoire.

Après la métropole, l'ensemble de ces informations est désormais disponible pour la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et La Réunion.

Un choc de transparence au service de la couverture mobile

Avec ces données, l'Arcep entend stimuler les opérateurs pour accroitre encore la couverture mobile. Il s'agit de provoquer un choc de transparence, pour réorienter la concurrence que se livrent les opérateurs, afin que celle-ci porte non seulement sur les prix mais aussi sur les performances des réseaux. Les cartes de couverture enrichies, qui différencient les zones de très bonne couverture, de bonne couverture, de couverture limitée, et celles où il n'y a pas de couverture, pour les services de voix et de SMS, permettent de cibler les besoins de couverture additionnelle. Les informations accessibles sur monreseaumobile.fr visent également à valoriser et encourager les investissements des opérateurs mobiles au service de la connectivité des territoires.

Des cartes de couverture vérifiées par des mesures de terrain

Les opérateurs sont tenus de publier et transmettre à l'Arcep des cartes de couverture fiables. Pour s'assurer de cette fiabilité, sur chacun des territoires et pour chacune des technologies, l'Arcep a effectué des mesures de vérification sur le terrain. Ne sont pas publiées les cartes dont la fiabilité n'apparaît, à ce jour, pas suffisante et pour lesquelles des vérifications supplémentaires sont nécessaires.

Une publication des données en " open data ", pour une réappropriation par tous

La régulation par la data, c'est aussi mettre à disposition de tous l'ensemble des données possibles.

L'Arcep met à disposition en open data les cartes de couverture sur chacun des territoires, pour chacune des technologies et chacun des opérateurs, en format cartographique ré-exploitable, ainsi que l'ensemble des données brutes des tests de qualité de services sur www.data.gouv.fr/fr/datasets/monreseaumobile

Cette mise à disposition publique des données permettra à chacun de les utiliser, d'en évaluer la fiabilité, et de les croiser pour créer de nouveaux services et comparateurs de la couverture et de la qualité de service des opérateurs mobiles.



Les autres communiqués

Année

Thème

Mots-clés

Valider